47



Francis LEPERS vu par Alain ORSZAG

Un goût commun - et immodéré - pour la moto nous avait réuni, amitié scellée par de nombreuses
pannes et accidents, puis consolidée par la mécanique : la "presse à balancier" du labo Leprince pour
redresser les fourches tordues... La 2 CV, ensuite, a pris le relais, mais la mécanique…

Hélas, un stupide accident d'avion (lors de son service militaire, accident où ont aussi perdu la vie
trois autres de nos cocons) a interrompu une vie où ses qualités humaines et ses dons intellectuels
seraient sortis du cadre étroit de l'adolescence pour s'épanouir pleinement. Quel gâchis !

Plaquette page précédente        Plaquette page suivante

Retour à l'itinéraire de Francis Lepers       Retour à Itinéraires